menage_MSSR

 

Lors de votre séjour en médecine ou en SSR, l’établissement ne fournit que le linge plat (linge de lit).

Les patients doivent prévoir leur linge personnel et de toilette (serviette, gant) et s’assurer qu’il soit entretenu par un proche, l’établissement ne pouvant assurer cette prestation (linge non marqué).

Le nécessaire de toilette n’est pas fourni par l’établissement (brosse à dents, dentifrice, savon, rasoir, peigne notamment).

Si vous souhaitez disposer du téléphone et/ou de la télévision dans votre chambre, vous devrez en formuler la demande auprès du bureau des entrées.

Ce service est facturé selon les tarifs validés annuellement.

service

Hospitalisation en service de Médecine

Le service de médecine est composé de 20 lits installés sur le site La Guerche de Bretagne.

Il permet le suivi rapproché de patients dans le cadre d’une prise en soins de pathologies aiguës par les médecins généralistes. Le retour à domicile est l’objectif recherché.

Les admissions se font directement à partir du domicile (y compris secteur EHPAD), à la demande du médecin traitant, ce dernier assurant le suivi de son patient tout au long du séjour en médecine.

L’hospitalisation peut aussi se faire en lien avec le secteur hospitalier (CH Simone Veil de Vitré, CHU de Rennes notamment).

Les patients bénéficient d’une prise en soins par une équipe pluridisciplinaire (diététicienne, ergothérapeute, kinésithérapeute, psychologue notamment).

Hospitalisation en service de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR)

Le service de SSR présente une capacité de 20 lits installés sur le site La Guerche de Bretagne. Il permet d’accueillir des patients avec comme objectifs principaux:

  • La stabilisation de la pathologie,
  • L’éducation thérapeutique,
  • Le maintien des capacités,
  • La reprise de l’autonomie en vue du retour à domicile.

Les patients y sont suivis par leur médecin traitant ou un médecin exerçant à l’hôpital.

Les admissions se font directement à partir du domicile (y compris secteur EHPAD), à la demande du médecin traitant, ce dernier assurant le suivi de son patient tout au long du séjour en SSR.

L’hospitalisation peut aussi se faire en lien avec le secteur hospitalier (CH Simone Veil de Vitré, CHU de Rennes notamment).

Les patients bénéficient d’une prise en soins par une équipe pluridisciplinaire (diététicienne, ergothérapeute, kinésithérapeute, psychologue notamment).

L’Equipe Mobile de Gériatrie (EMG)

Une équipe mobile de gériatrie composée d’un médecin gériatre et d’une infirmière intervient au Centre Hospitalier de La Guerche, chaque semaine, à la demande des médecins traitants.

Cette équipe partagée avec le Centre Hospitalier Simone Veil est chargée de rendre des avis spécialisés concernant la prise en charge et l’orientation des patients âgés accueillis.

Les droits du patient

La charte de la personne hospitalisée

La charte de la personne hospitalisée, commune à tous les hôpitaux de France, est le document officiel de référence des droits des personnes hospitalisées.

Cette charte a pour objectif de faire connaître aux personnes accueillies dans un établissement de santé leurs droits essentiels tels qu’affirmés par les lois
(notamment la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé).

 

Les onze principes généraux de la charte de la personne hospitalisée :

1. Toute personne est libre de choisir l’établissement de santé qui la prendra en charge.
2. Les établissements de santé garantissent la qualité de l’accueil, des traitements et des soins.
3. L’information donnée au patient doit être accessible et loyale.
4. Un acte médical ne peut être pratiqué qu’avec le consentement libre et éclairé du patient.
5. Un consentement spécifique est prévu pour certains actes.
6. Une recherche biomédicale ne peut être réalisée sans que la personne ait donné son consentement après avoir été spécifiquement informée sur les bénéfices attendus, les contraintes et les risques prévisibles.

7. La personne hospitalisée peut à tout moment quitter l’établissement.
8. La personne hospitalisée est traitée avec égards.
9. Le respect de la vie privée est garanti à toute personne.
10. La personne hospitalisée (ou ses représentants légaux) bénéficie d’un accès direct aux informations de santé la concernant.
11. La personne hospitalisée exprime ses observations sur les soins et sur l’accueil.

Télécharger la charte de la personne hospitalisée

La personne de confiance

Vous êtes majeur(e) : vous pouvez, si vous le souhaitez, désigner sous forme écrite un membre de votre entourage comme « personne de confiance ».

Celle-ci pourra vous accompagner dans vos démarches et assister à vos entretiens médicaux.
Au cours de votre hospitalisation, si votre état de santé ne vous permettait plus de donner votre avis ou de faire part de vos décisions, l’équipe soignante consulterait la personne de confiance que vous aurez désignée.

L’avis recueilli auprès de la personne de confiance guidera le médecin pour prendre ses décisions.
Il ne s’agit pas d’une simple « personne à prévenir », mais de votre porte-parole.

Il est donc important d’échanger avec votre personne de confiance pour qu’elle comprenne bien vos choix et votre volonté, et qu’elle s’engage à les respecter.
Vous pouvez désigner toute personne de votre entourage en qui vous avez confiance et qui est d’accord pour assumer cette responsabilité (conjoint, enfant, famille, ami notamment).

Vous pouvez aussi changer d’avis et annuler la personne que vous avez précédemment désignée et la remplacer par une autre personne de confiance.

Cette désignation doit toujours se faire de façon expresse et donc par écrit (formulaire téléchargeable sur ce site).

L’accès à votre dossier médical par la personne de confiance reste encadré.

En effet, la personne de confiance ne pourra en obtenir communication qu’avec une procuration expresse de votre part.

Si vous souhaitez que certaines informations ne lui soient pas communiquées, elles demeureront confidentielles.

En revanche, si votre personne de confiance doit être consultée parce que vous n’êtes pas en mesure de vous exprimer, les informations jugées suffisantes pour pouvoir exprimer ce que vous auriez souhaité lui seront transmises.

Télécharger le formulaire de désignation d’une personne de confiance

Les directives anticipées

Toute personne majeure peut, si elle le souhaite, faire une déclaration écrite appelée directives anticipées pour préciser ses souhaits concernant sa fin de vie.

Ce document aidera les médecins, le moment venu, à prendre leurs décisions sur les soins à donner, si la personne ne peut plus exprimer ses volontés.

Les directives anticipées vous permettent, en cas de maladie grave ou d’accident, de faire connaître vos souhaits sur votre fin de vie, et en particulier :

  • Limiter ou arrêter les traitements en cours,
  • Être transféré en réanimation si l’état de santé le requiert,
  • Être mis sous respiration artificielle,
  • Subir une intervention chirurgicale,
  • Être soulagé de ses souffrances même si cela a pour effet de mener au décès.

Une personne est considérée comme étant en fin de vie lorsqu’elle est atteinte d’une affection grave et incurable, en phase avancée ou terminale.

Les directives anticipées doivent prendre la forme d’un document écrit, que vous devez dater et signer.

Afin de faire connaitre l’existence de vos directives anticipées, vous pouvez les confier à votre personne de confiance, à une personne de votre famille ou à un proche, mais aussi à l’hôpital qui les intègrera à votre dossier médical pour la durée de votre séjour.

Il vous est possible de révoquer ou modifier vos directives anticipées à tout moment par écrit.

Télécharger le formulaire Directives anticipées

La Commission des usagers

Une Commission des usagers (CDU) est installée dans chaque établissement de santé afin de représenter les patients et leurs familles.

La commission des usagers a pour mission de veiller au respect des droits des usagers, de faciliter leurs démarches et de contribuer à l’amélioration de la prise en charge des malades en associant les représentants des usagers.

La commission des usagers est composée de
12 membres :

1. La Directrice déléguée :

  • Mme BANNETEL Chantal

2. Deux médiateurs (médecins) :

  • Docteur LE HETET (Titulaire)
  • Docteur LE ROY, Vice-président de la CME, (suppléant)

3. Deux médiateurs (non médecins) :

  • Mme MENER Edith (Titulaire)
  • poste vacant (suppléant)

4. trois représentants des usagers :

  • M. CAZENAVE Alain (titulaire)
  • M. JOSSE Marcel (titulaire)
  • M. MENON Michel (suppléant)

5. deux représentants du personnel désignés par le C.T.E. :

  • Mme TETREL Myrtille (titulaire )
  • M. PARIS Ludovic (suppléant)

6. deux représentants du Conseil de Surveillance choisis parmi les élus et personnalités qualifiées :

  • Mme BESNARD Noëlle (titulaire)
  • Mme CARRE Elisabeth (suppléante)
idemedoc

L’accès au dossier médical

Conformément aux dispositions du code de la santé publique, toute personne a accès aux « informations concernant sa santé ».

Pour accéder à son dossier médical, le patient devra faire parvenir sa demande auprès de la direction de l’établissement.

Celle-ci se chargera, avec le médecin responsable de la prise en charge, de prévoir les modalités d’une consultation du dossier sur place ou de faire parvenir la copie des éléments demandés, selon le cas, et dans le cadre des délais règlementaires de communication.

 

Questionnaire de satisfaction :

Lors de votre séjour, l’équipe soignante vous remettra un questionnaire de satisfaction.

Nous vous remercions de le compléter et le remettre aux professionnels du service lors de votre sortie.

Vos remarques et/ou vos suggestions, permettront à l’établissement d’améliorer ses pratiques.

Accès au questionnaire de satisfaction